· 

Test Ugoos X4 Cube : une box Android avec un système toujours aussi riche et complet

Test box TV - 2022

A95X-F3-Air-II-(8)

La Ugoos X4 Cube une box TV Android qui possède une puce AMLOGIC S905X4 avec 2 gigaoctets de mémoire Ram et 16 gigaoctets de stockage. Cette box TV est trouvable à partir de soixante-cinq euros environ, elle existe également en une version de quatre 4Go/32Go appelée X4 Pro; et enfin, en une version 4Go/64Go, appelée X4 plus. 

Ugoos, est une marque qui a l'habitude de proposer des box Android avec un système très complet et très travaillé, comprenant de nombreuses fonctionnalités et des mises à jour très régulières. Nous allons donc voir dans ce test/review, si cette dernière est à la hauteur de la réputation de la marque et je vous donne mon avis de ce que cette Ugoos X4 vaut en lecture vidéo/audio, IPTV, streaming, jeux vidéo, etc.

 

La note Kulture ChroniK :  8.2/10

 

 

* Je remercie Ugoos qui m'a envoyé cette tv box, pour que je puisse réaliser ce test.

Test vidéo de la box TV Ugoos X4 Cube

Ou acheter la Ugoos X4 ?

 

Aliexpress

 

Ugoos X4 Cube, Pro et Plus


Fiche technique A95X F3 Air II

 

➡️ Modèle : Ugoos X4 Cube, Pro & Plus

➡️ Système : Android 11

➡️ SoC : Amlogic S905x4 quad-core ARM Cortex-A55

➡️ GPU : ARM Mali G31 MP2

➡️ Mémoire RAM : 2 (Cube) ou 4 Go LPDDR4 (Pro/Plus)

➡️ Stockage: 16, 32 ou 64 Go eMMC

➡️ Extension par carte micro SD: oui (jusqu'à 32 Go)

➡️ WiFi: 5 (AC) double band 2.4 et 5 GHz 2T2R MIMO

➡️ Ethernet : 1 Gb/s

➡️ Bluetooth : oui 4.0 avec technologie LE

➡️ Video: sortie 4K à 60 i/s Max (AV1, VP9-2, H.265, H.264, HDR ...)

➡️ Audio: Prend en charge les formats MP3, AAC, WMA, RM, FLAC, Ogg

➡️ Connectique: HDMI 2.1, 1*USB 3.0, 1*USB 2.0, 1*SPDIF, 1*RJ45 (Gigabit), ;*USB

    Type-C, 1*DC

➡️ Langue: Français, Anglais, multilangue ...

➡️ Télécommande: oui, avec fonction curseur de souris ou avec airmouse et contrôle

    vocal

➡️ Manette : non incluse

➡️ Poids et dimensions: 90 g, 110*62*22 mm

➡️ Packaging: Box, alimentation, télécommande, câble HDMI, manuel d'utilisateur,

    antennes WiFi

➡️ Autre: DLNA, Miracast ...

➡️ Prix : à partir de 65€ environ (import Chinois)

 

Déballage et design

 

Nous avons le même packaging que pour les générations précédentes Ugoos X3 et X2. Tout est rangé dans des petits sachets plastiques sauf l'antenne Wi-Fi.

 

Nous avons le récepteur infrarouge avec le petit sticker pour bien coller, l'alimentation 5V/2.5A par USB type C, le câble HDMI (assez court), l'antenne Wi-Fi, des guides d'utilisateur, la box X4 et la télécommande.

 

 

Ugoos X4 Cube (3)

 

Celle-ci fonctionne avec deux piles triple A et possède des chiffres de un à neuf, ce qui est pratique pour l'IPTV. Nous avons aussi des touches chaîne plus et moins, volume plus et moins, lecture/pause, retour arrière, le bouton home, retour au menu principal, list, une touche pour faire apparaître un curseur de souris à l'écran pour naviguer plus facilement dans certaines applications Android qui sont difficilement contrôlables avec les touches de direction. Cette télécommande peut aussi apprendre les touches d'une autre commande, pour entre autre contrôler sa TV et son amplificateur audio.

 

Ce n'est pas un périphérique haut de gamme, mais comme je le dis souvent, elle fait le taf.

 

 

 

Ugoos X4 Cube (télécommande)

 

La box Android X4 Cube adopte le même format que ces devancières X3 et X2. C'est une machine au format rectangulaire avec les angles arrondis, dont les dimensions sont de 110 x 62 x 22 mm. 

 

La X4 Cube qui garde facilement les traces de doigts est de couleur noir brilliant, délimité par un liséré argenté en guise de contours.

 

 

 

Ugoos X4 Cube (10)

 

Devant nous avons l'infrarouge, des fentes de ventilation, un slot pour carte micro SD, un port USB 2.0 OTG, un port USB 3.0.

 

 

Ugoos X4 Cube (11)

 

Sur le côté droit sont présents un port USB type-C 5V pour l'alimentation, un port AV out et un port IR pour le capteur infrarouge.

 

 

Ugoos X4 Cube (12)

 

Sur le côté gauche, nous avons le port HDMI 2.1.

 

 

Ugoos X4 Cube (14)

 

Au dos se trouve le filetage permettant de fixer l'antenne Wi-Fi externe, un port ethernet Gigabit, une sortie audio optique SPDIF et des fentes d'aération pour refroidir l'appareil.

 

 

 

 

Ugoos X4 Cube (13)

 

Et enfin dessous, comme souvent, se trouvent quatre patins pour l'adhérence. 

 

 

 

OS et Interface

 

Tout d’abord, la Ugoos X4 Cube, tourne sous Android 11, c'est donc une version très récente de l'OS. Son interface simple et rapide, est proche de l'interface d'une tablette. D'ailleurs comme pour toutes les box TV Android, le système d’exploitation proposé est celui d'Android version tablette. Ici, nous pouvons faire apparaître la barre de navigation inférieure en bas de l'écran ; disposons également d'un volet de notification et une barre d’information qui, comme son nom l'indique, permet d'afficher certaines informations de la box. L'avantage étant, la facilité avec laquelle nous pouvons l'utiliser, comme une sorte de mini PC sous Android avec un clavier et une souris pour faire des tâches de bureau telles que Word ou Excel. Nous avons donc des petites notifications qui apparaissent à l'écran, sur lesquelles nous pouvons cliquer pour accéder directement à un article, à une vidéo ou autre chose. Avec la barre de navigation, nous pouvons facilement naviguer et revenir en arrière, à l'écran principal, à l'écran d'accueil ou accéder aux multi-tâches et aux tâches récentes. De ce côté-là, il n'y a donc pas de fausse note, cette box TV est un peu plus travaillée que la plupart des box sous Android.

 

 

Ugoos X4 Interface-900px

 

Malgré tout, il est clair, que l'interface n'est pas la plus adaptée pour une utilisation en tant que box TV, mais cela n'est pas un problème. Comme mentionné, il vous suffit d'aller dans le Playstore et de télécharger le launcher qui vous intéresse pour avoir une interface plus adaptée. C'est simple, cela prend deux-trois minutes, deux-trois clics, et cela vous permet d'avoir les meilleures interfaces disponibles pour Android.

 

Initialement, l'appareil n'est pas rooté, mais il est possible de rooter la tv box grâce à Magisk, l'application bien connue des bidouilleurs, qu'Ugoos a intégré au système. Nous avons donc Magisk, directement intégré au firmware. Cela permet de faire pas mal de choses bien sympathiques, comme par exemple, modifier son appareil et notamment le passer sous Android TV à l'aide d'une extension. Nous avons donc un petit add-on Magisk, qui permet de passer son appareil sous Android TV facilement.

 

Étant donné que nous sommes sur une box TV Android et non pas une box Android TV, il n'y a pas de mode Chromecast. Cependant, il existe tout de même une application pour box Android qui permet de caster. Attention, cela ne fonctionnera pas sur des applications telles que Netflix.

 

L'appareil prend en charge le contrôle vocal, vous pouvez, par exemple, télécharger Google Assistant. Notez, tout de même, que la télécommande fournie, ne possède pas de microphone, ni de touche dédiée, il faudra soit utiliser une autre télécommande, soit utiliser l'application télécommande Ugoos, s'installant sur son smartphone ou sur sa tablette ; vous permettant de donner des ordres vocaux à la box avec le micro du smartphone, et de faire des choses sympathiques. Ceci étant déjà une application de télécommande, cela nous permet de contrôler le boitier à distance. Nous pouvons également, afficher l'écran de la box directement sur notre smartphone. Ce qui est plutôt un très bon point. 

 

 

Ugoos X4 Interface (2)-900px

 

Dans les paramètres, et préférences relatives à l'appareil, nous avons «À propos» c'est ici, par exemple, que nous pouvons mettre à jour l'appareil. Lors du démarrage, j'ai initialement eu quatre mises à jour différentes ; pour un appareil qui est sorti, il y a très peu de temps, c'est déjà pas mal, cela prouve le sérieux concernant les mises à jour.

 

De plus, nous avons le réglage de la date, de l’heure et de la langue. Ensuite, dans “Entrée et Appareils”, le réglage du HDMI CEC, du clavier. 

 

Le “button manager”, est ici pour associer des boutons ou des touches de la télécommande ou d’un mini-clavier avec d'autres touches. Nous pouvons faire des réglages et ensuite l'enregistrer.

 

Le “Menu bouton”, est dans ce cas, pour associer des commandes et des fonctions au bouton de la télécommande « List ». Par exemple, pour un double appui, nous cliquons dessus et pouvons choisir le démarrage de l'ajustement automatique de la fréquence d'affichage, déclencher une capture d'écran, activer ou désactiver le Wi-Fi ou Bluetooth, etc. Si nous le laissons tel quel, et faisons un double appui, cela nous affichera des informations d'écran et de son.

 

« Mouse », régit tous les réglages du curseur de souris, ce qui permet de naviguer plus facilement dans certaines applications Android. Ici, nous voyons que l'option de la souris pour faire un retour en arrière est activée, lorsqu'on appuie sur le bouton droit. Nous pouvons choisir la vitesse de déplacement du pointeur ou activer l'option permettant que la souris agisse dans certains jeux , comme un appui sur un écran tactile.

 

Dans “Affichage et son”, parait la définition d'images, que nous pouvons régler en manuel ou en automatique, allant jusqu'à 4K à 60 images par seconde.

 

"Lock UI size", permet de bloquer l'écran tel qu'il est, et tel que l'image est affichée. Ceci est utile, par exemple, lorsque vous utilisez des applications Android qui essayent de s'afficher dans un format différent. Dans ce cas de figure, elles s'afficheront dans le format adéquat, le format de l'écran d'accueil.

 

Nous pouvons choisir le mode de couleur et si le HDR reste tout le temps activé ou seulement sur du contenu HDR. Ceci est important. 

 

“Position”, est classique pour ajuster la taille de l'image.

 

L'orientation, est particulièrement utile pour les applications Android, ainsi, nous avons le choix entre portrait et paysage, ou la même chose en inversé.

 

“Automatic framerate”, permet de faire des réglages pour l’ajustement automatique de la fréquence d'affichage à la fréquence du contenu que nous visionnons. Nous pouvons le laisser désactivé, ajuster seulement la fréquence d'affichage ou ajuster la fréquence et la définition d'image, ainsi que choisir les applications sur lesquelles cela fonctionne. Par ailleurs, nous pouvons décider que le 25 et le 30 par seconde passe à 50 ou 60 hertz. 

 De plus, il y a d'autres options disponibles, comme par exemple, celle de toujours utiliser des fréquences fractionnées.

 

 

 

Ugoos X4 paramètres-800px

 

Concernant les paramètres audio avancés, ceci reste classique, nous choisissons les formats pris en charge et sélectionnons entre automatique, manuel ou la suppression de son surround.

 

« Panels et interface », est intéressant, il y figure “System bars”, fonction avec laquelle, nous pouvons afficher certaines informations à l'écran, tel que la barre de statut et la barre de navigation inférieure, que nous pouvons retirer. Pour les désactiver, nous pouvons utiliser la télécommande et ne sommes pas obligés de passer par le menu. Les réglages visuels pour le multitâche, permettent d'agrandir les images, l'espace entre les images, etc. 

 

Le "Hardware monitor", permet d'afficher certaines informations à l'écran. Par exemple, le débit réseau, l'adresse IP, l'adresse Mac, la température CPU, la fréquence ou encore des informations sur la Ram, le mode de l'écran, le mode de couleurs ou le mode audio, etc. Si nous le souhaitons, nous pouvons l'afficher sous la forme d'un encadré sur l'écran, le désactiver et choisir que cela apparaisse uniquement sur la barre en haut ou que cela n’apparaisse pas du tout. Il n'y a qu'un seul écran d'accueil, Launcher 3, qui est l'interface.

 

“Voice input application”, est destinée au choix de l'application de contrôle vocal.

 

“Animation”, quant à lui, est destinée au choix des échelles d'animation, X1, X2, X5, X10.

 

Tout ce qui est lié à la fonction "Power", tel que l'économie d'énergie et l'économiseur d'écran, se trouve dans la fonction portant le même nom.  

 

La fonction “Wake up from motion”, nous permet de démarrer notre appareil en appuyant sur la souris ou sur un autre appareil.

 

“Stockage”, est la fonction agréant d'activer le client NFS ou client CIFS. C'est également grâce à cette fonction que nous pouvons activer le serveur Samba, afin de partager tous fichiers, dossiers, films, vidéos, musique, présents sur le X4 Cube ou sur un disque dur connecté au X4 Cube avec tous les appareils de notre foyer. En résumé, cela permet de transformer votre box TV en serveur de partage ou en serveur NAS.

 

“Superuser”, permet d'activer Magisk, de rooter l'appareil et de faire pas mal de bidouilles. Par exemple, pourquoi ne pas passer la box sous Android TV ? Cela ne prend que quelques secondes.

 

Ensuite, sont disponibles les paramètres tels que Google Assistant, la localisation, l'accessibilité, le redémarrage et d’autres paramètres additionnels (les paramètres généralement retrouvés sur un smartphone).

 

 

Enfin, le menu Bluetooth, nous permet d'appareiller un autre périphérique. Ainsi, nous avons fait, je pense, le tour des paramètres.

 

 

 

Applications

 

Les applications s'installent depuis le Play Store Android ou à partir d'un fichier APK ou d'un store alternatif comme Aptoide TV.

 

 

 

 

DRMs et certifications vidéo

 

Par ailleurs, cet appareil ne possède pas de certification Netflix, ni de DRM Widevine Level 1, ni de Microsoft Playready. Par conséquent, il n'est pas spécialement adapté pour les applications de SVOD ou protégées par DRM, car la qualité d'image sera souvent limitée à de la basse définition ou de la basse définition Plus. Malgré tout, il y a quelques applications qui autorisent la HD 720p, telles que Disney Plus ou encore Molotov TV, ceci, même sans DRM particulier. À ces fins d'utilisation, pour une grande TV de salon, ce n'est pas forcément le meilleur choix. Par contre, pour une petite télé de chambre ou pour un écran de PC de taille raisonnable, cela peut faire l'affaire. À noter que sur Youtube qui n'est pas protégé par DRM, nous pourrons voir des contenus en 4K. 

 

 

IPTV

 

Il existe de nombreuses solutions, souvent gratuites, sans protection DRM et limitation de définition, pour regarder des chaînes TV par internet, des films et des séries sur ce boitier TV, parmi lesquelles :

Concernant les applications de Playlist IPTV, il n'y a également pas de limitation pour la définition d'image via DRM. Le zapping est rapide ; de plus, Ugoos a apporté quelques correctifs pour solutionner les problèmes courants liés à l'IPTV. Cela est plutôt cool ! 

 

 

Performances

 

La Ugoos X4 Cube est propulsée par un soc Amlogic S905X4 qui est composé de 4 coeurs cortex-A55 cadencés jusqu'à 2 gigahertz, ceci, couplé à 2 gigaoctets de mémoire Ram et 16 gigaoctets de stockage. Comme mentionné précédemment, il y a des versions avec 4 Go de mémoire Ram et jusqu'à 64 Go de stockage, pour ceux qui souhaitent avoir plus de marge pour les applications ouvertes en mémoire ou en stockage.

 

La vitesse de navigation dans les menus est rapide, il n'y a pas de ralentissement particulier, pas de soucis, même si nous sommes sur une puce de moyenne gamme, cela reste parfaitement adapté à ce type d'utilisation. Cependant, les applications et les tâches les plus lourdes, pourront être un petit peu moins rapide ou s'ouvrir légèrement moins rapidement. En termes de puissance, nous sommes au-dessus de la Mi box S et cela se situe au niveau du Chromecast avec Google TV ou d’une Nokia Streaming Box 8000. 

 

Lorsque nous naviguons dans le menu, la température de la box se situe aux alentours de 55 et 60 degrés.

 

Je l'ai testée sur divers benchmarks et j'ai obtenu :

  • Geekbench 4 : single core 891 points et multi core 2495 points 
  • Geekbench 5 : single core 157 points et multi core 533 points
  • PCMark work 3.0 : 5204

 

Il est possible de voir mon tableau de classement des box TV selon les résultats aux benchmarks pour comparer ses performances et caractéristiques avec les autres appareils du genre.

 

 

Jeux Vidéo

 

Concernant les jeux vidéo, nous constatons un aspect qui pose souvent problème sur beaucoup de box TV Android, le cloud gaming via GeForce Now. Ce dernier fonctionne bien en général, sur les smartphones ou sur les PC, malheureusement, il peut également poser problème sur beaucoup de box TV. Ici pas de soucis, UGOOS a développé un correctif qui empêche d'avoir des coupures et des blocages comme on peut en avoir sur d'autres appareils.

 

 

Ugoos X4 GeForce Now-900px

 

À propos des jeux Android, il est possible de jouer à la majorité des jeux du PlayStore, jouables à la manette. Le GPU est un MALI G31 MP2 qui prend en charge OpenGL 3.2 et Vulkan 1.0. La qualité graphique ne sera donc pas très élevée. Bien souvent, il s'agira de réglages bas ou moyens sur les jeux 3D.

 

Il est bien évidemment possible de goûter aux joies du Retrogaming via des émulateurs Android ou des anciens systèmes, tels que la Super Nintendo ou la Playstation. Dans ce cas, la dernière génération qui sera jouable convenablement est celle des consoles PSP et Dreamcast ; en revanche, il ne faudra pas viser au-dessus.

 

Lorsque nous jouons, la température de l'appareil oscille entre 60 et 70 degrés. Enfin, si nous jouons un peu plus longtemps, on risque de légèrement dépasser les 70 degrés.

 

 

 

Je l'ai testée sur 3DMark, le benchmark orienté graphismes/jeux vidéo et j'ai obtenu les score suivants :

 

  • Ice Storm Unlimited : 10385
  • Ice Storm Extrem : 5825
  • Sling Shot : 601
  • Sling Shot Extrem : 374

 

Lecture Vidéo

 

La Ugoos X4 prend en charge les codecs populaires tels que le VP9-2, H.264 et le H.265, jusqu'à une définition en 4K à 60 images par seconde, ainsi que le codec AV1 qui, en théorie, permet d'avoir une meilleure qualité d'image à débit équivalent qu'avec les autres codecs. En résumé, si pour une raison quelconque, vous avez un débit limité chez vous et que vous regardez une vidéo YouTube qui prend en charge le codec AV1, vous profiterez d'une meilleure qualité d'image, si vous n’avez pas un débit suffisant pour avoir la meilleure qualité d'image de la vidéo.

 

Les formats vidéo HDR10, HLG et HDR 10+ sont pris en charge, l'intérêt étant d'avoir une meilleure dynamique d'image sur les contenus compatibles. Le Dolby Vision, en revanche n'est pas de la partie. J'ai testé pas mal de fichiers 1080p, 4K et 8K, et n'ai eu aucun souci. Les  fichiers AV1 ne sont pas pris en charge par Kodi, cependant, le problème provient de Kodi lui-même et le souci est équivalent sur les autres box Android / Android TV. MX Player, lui ne rencontre pas de problème et tout a été presque parfaitement lu, du 1080p à la 8K.

 

À l'instar des autres box Android d'Ugoos, le changement de fréquence d'image et de définition d'image selon le contenu regardé est bien présent et fonctionnel. Notamment, si vous regardez un film en 24 images par seconde depuis Kodi ou un autre lecteur vidéo, la box passera en 24 Hertz pour avoir une image plus fluide.

 

 

Test de lecture vidéo sur Kodi qui ne tient pas compte de l'affichage HDR/Dolby Vision, ces infos là sont indiquées dans le paragraphe au-dessus. OK = le fichier est lu. KO = le fichier n'est pas lu ou très mal (saccades, blocages, sauts d'images ...).

 

Fichier vidéo Résultat
Full HD  / H.264 / MKV / 29,7 fps / 29,3 Mbps / 1,07 Go OK
Full HD  / H.264 / MP4 / 23,9 fps/ 24,27 Mbps / 98,5 Mo  OK
Full HD  / H.264 / MP4 / 23,9 fps / 7,3 Mbps / 120 Mo / Anime OK
Full HD  / AV1 / MP4 / 23,9 fps / 1,8 Mbps / 33 Mo KO ralentissements (OK Avec MX Player)
Full HD  / VP9 / MKV / 23,9 fps / 2,0 Mbps / 83,6 Mo OK
Full HD  / VP9 / MKV / 25 fps / 2,3 Mbps / 59,6 Mo OK
4K / H.264 / MP4 / 23,8 fps / 43 Mbps / 224 Mo OK 
4K / H.265 / MKV / 30 fps / 29,7 Mbps / 657 Mo OK 
4K / H.265 / MKV / 29,9 fps / 29,5 Mbps / 148 Mo OK
4K / H.265 / MKV / 24 fps / 22,3 Mbps / 385 Mo OK 
4K / H.265 / MP4 / 24 fps / 73,1 Mbps/ 1,61 Go / HDR10+ OK 
4K / H.265 / MP4 / 59,9 fps / 60 Mbps/ 1,11 Go / HDR10 OK 
4K / H.265 / TS / 59,9 fps / 20,8 Mbps / 738 Mo / HLG OK 
4K / H.265 / TS / 23,9 fps / 29,6 Mbps / 308 Mo / Dolby Vision OK 
4K / H.265 / MKV / 23,9 fps / 29,6 Mbps / 308 Mo / Dolby Vision OK 
4K / H.265 / MP4 / 29,9 fps / 8,5 Mbps / 193 Mo  OK 
4K / H.264 / MKV / 23,9 fps / 44,1 Mbps / 558 Mo  OK 
4K / H.265 / MKV / 24 fps / 9,9 Mbps / 110 Mo  OK 
4K / VP9-2 / MKV / 59,9 fps / 18,3 Mbps / 337 Mo / HDR10 OK 
4K / VP9-2 / MKV / 24 fps / 13,8 Mbps / 339 Mo / HDR10 OK 
4K / VP9-2 / MKV / 23,9 fps / 14,7 Mbps / 596 Mo /  OK 
4K / AV1 / MP4 / 23,9 fps / 12,1 Mbps / 206 Mo /  KO sauts d’images (OK Avec MX Player)
4K / AV1 / MP4 / 29,9 / 12,8 Mbps / 310 Mo /  KO sauts d’images (OK Avec MX Player)
8K / VP9-2 / MKV / 29,9 fps / 20 Mbps / 408 Mo /  OK
8K / VP9-2 / MKV / 29,9 fps / 21,2 Mbps / 686 Mo /  KO sauts d’images/blocages (OK Avec MX Player)
8K / AV1 / MP4 / 23,9 fps / 16,3 Mbps / 276 Mo KO sauts d’images/blocages (OK Avec MX Player)
8K / AV1 / MP4 / 29,9 fps / 14,5 Mbps / 371 Mo KO sauts d’images / blocages (OK Avec MX Player)
8K / AV1 / MP4 / 29,9 fps / 24 Mbps / 782 Mo OK mais quelques artefacts
Fichier vidéo Résultat
Méduses 4K  300 mb/s

Audio

 

Le constat concernant la partie audio est simple, nous allons pouvoir profiter de tous les formats audio cinémas les plus populaires, dont les formats audios HD tels que le Dolby digital TrueHD, le Dolby digital TrueHD Atmos, le DTS HD, et le DTS-X ; dans l’éventualité, bien sûr que nous possédions le récepteur audio compatible avec ces formats-là.

 

 

Test de lecture audio via Kodi - nécessite un ampli/barre de son compatible avec ces formats.

 

Fichier audio Résultat
Dolby Digital Dolby Digital
Dolby Digital Plus Dolby Digital Plus
Dolby Digital Plus Atmos Dolby Digital Plus Atmos
Dolby True HD Dolby True HD
Dolby True HD Atmos Dolby True HD Atmos
DTS DTS
DTS HD DTS HD
DTS-X DTS-X

Connectivité

 

Bon constat également au niveau de la connectivité, avec du Bluetooth 5 pour connecter des périphériques tels que des manettes, des télécommandes, des écouteurs. De plus, il y a une connexion filaire Gigabyte pour obtenir des débits de l'ordre de 1000 mb/s, et du Wi-Fi 5 (AC) double bande 2T2R permettant d'avoir de bons débits, ainsi qu'une bonne portée grâce à l'antenne externe.

 

 

Conclusion


En conclusion, comme tous les appareils du genre, ce n'est pas un appareil à conseiller pour les applications de SVOD protégés par DRM, du genre Netflix ou Prime Video. En revanche, cela reste, malgré tout, un très bon appareil. Voir, un excellent appareil. Si vous avez envie d'utiliser votre box TV Android comme un mini PC sous Android, elle est parfaitement adaptée, de par sa conception et son firmware. De surplus, elle est aussi adéquate pour une utilisation plus classique de box TV, pour l'IPTV, pour les jeux vidéos ou le cloud gaming. Le prix peut paraitre un peu élevé par rapport aux caractéristiques de l'appareil. C'est le cas. D'ailleurs, les box UGOOS sont légèrement plus chers que les box qui possèdent le même équipement, ceci, car elles détiennent un firmware plus travaillé et des mises à jour très régulières. Ultimement, cela dépend de ce que vous voulez. Maintenant, c'est à vous de faire votre choix par rapport à vos besoins.

La note Kulture ChroniK :   8,2/10

POUR

+ Système Android complet et rempli de fonctionnalités spéciales
+ Barre de navigation et volet de notifications
+ Android 11
+ Magisk intégré
+ Bonnes perf en lecture vidéo
+ Bonne en IPTV
+ Tous les formats audio cinéma (Dolby True HD Atmos, etc.)
+ Ajustement automatique de la définition et de la fréquence d'affichage

CONTRE

- Pas de DRM ni de certification vidéo
- Prix un peu élevé
- Peu de nouveautés par rapport à X3


Ou commander la Ugoos X4 ?

 

Les Ugoos X4 Cube, Pro et Plus sont trouvable sur Aliexpress

 

Ugoos X4 Cube, Pro et Plus


 

 

Cet autre article pourrait vous intéresser : Test Nvidia Shield TV Pro 2019 : la Box TV parfaite ?

 

 

 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez le sur les réseaux sociaux: