· 

Test Chromecast avec Google TV : une nouvelle interface, une télécommande et des applications

Test box TV - 2020

Chromecast avec Google TV packaging

Le nouveau Chromecast avec Google TV est enfin disponible après des mois, des mois, des mois et des mois de rumeurs. Ce gadget dont le nom de code était Google Sabrina est donc un appareil de streaming, un dongle HDMI, une clé HDMI qui se branche derrière une télé et qui permet d'installer des applications, d'utiliser et de visionner les contenus de Youtube, Netflix, Prime Video, Disney Plus, My Canal, France TV, Molotov TV, Spotify et Google Photo... Mais en plus, cela peut fonctionner comme un Chromecast plus classique en castant du contenu depuis son smartphone, sa tablette ou son PC sur sa TV. Nous allons voir dans ce test ce que ce Google Chromecast avec Google TV vaut pour une utilisation en streaming vidéo, IPTV, lecture vidéo locale et audio, jeux vidéo ... 

 

 

 La note Kulture ChroniK :  ?/10 (la note d'ici quelques jours)

 

Plus

Test du Chromecast avec Google TV

Ou trouver le Chromecast avec Google TV ?

Caractéristiques / Fiche technique du Chromecast avec Google TV

 

➡️ Modèle : Chromecast avec Google TV

➡️ Système : Android TV 10 (32 bits)

➡️ CPU: Amlogic S905D3

➡️ GPU : ARM Mali-G31 MP2

➡️ Mémoire RAM : 2 Go DDR4

➡️ Stockage: 8 Go eMMC

➡️ Extension par carte micro SD: non

➡️ WiFi: oui AC (2,4 GHz/5 GHz)

➡️ Ethernet : non (mais possible avec un adaptateur)

➡️ Bluetooth : oui

➡️ Video: 4K HDR à 60 i/s (Dolby Vision, HDR10, HDR10+ ...)

➡️ Audio: Dolby Digital, Dolby Digital Plus, Dolby Atmos (pass-through)

➡️ Connectique: USB Type-C (alim), HDMI

➡️ Langue: Français, Anglais, Multilangue etc ...

➡️ Télécommande: oui bluetooth à reconnaissance vocale et contrôle infrarouge des téléviseurs, barres de son et récepteurs (63 g)

➡️ Manette : non incluse

➡️ Poids et dimensions: 55 g, 162 x 61 x 12,5 mm

➡️ Packaging: Chromecast, cable USB Type-C, adaptateur ethernet, 2 piles AAA, télécommande, livrets

➡️ Autre: 3 couleurs (neige, aurore, bleu ciel)

➡️ Prix : 69,99€

 

Déballage et design

 

A l'intérieur du packaging nous retrouvons une télécommande. Celle-ci est simple, épurée et possède un look 

original. La prise en main est correct, le toucher agréable, mais le nombre de touches est réduit au plus strict minimum. Nous avons un D-Pad de forme circulaire, les 2 touches de volume sur le côté et quelques autres boutons ... mais pas de contrôle de lecture. 

 

 

 

Google Chromecast avec Google TV télécommande

 

Nous avons aussi le dongle HDMI, le fameux nouveau Chromecast qui ressemble à un galet assez plat et qui conserve un style de forme similaire aux deux générations précédentes.

 

 

 

Google Chromecast avec Google TV (1)

 

Nous retrouvons bien sûr le câble USB/USB Type-C pour l'alimentation ainsi que la prise secteur. Ce nouveau Chromecast fonctionne avec une alimentation de 7,5W donc si vous avez prévu de l'alimenter avec un port USB de votre TV, il vous faudra un port USB de puissance équivalente ou supérieur. Le Chromecast lui se branche directement sur un port HDMI sur votre télévision ou votre amplificateur audio.

 

 

 

Google Chromecast avec Google TV (2)

 

L'avantage d'une clé HDMI par rapport à une vraie Box TV est qu'elle va être plus facilement transportable. Lorsque nous partons en vacance ou que nous allons à l'hôtel nous pouvons la glisser dans un sac et elle saura se faire discrète. Le câble HDMI est intégré au Chromecast et la télécommande n'est même pas obligatoire étant donné qu'elle intègre une fonction Google Cast pour caster du contenu depuis son smartphone, sa tablette ou son PC comme avec les anciens Chromecast. Néanmoins, étant donné qu'elle consomme plus que les anciens modèles, il sera plus compliqué de trouver une TV avec un port USB délivrant suffisamment de puissance et il vaudra mieux emmener la prise secteur avec soi.

 

 

Google Chromecast avec Google TV Packaging2

OS et Interface

 

Le nouveau Chromecast 2020 (nom de code Google Sabrina) tourne sous Android TV 10.0 en version 32 bits avec la nouvelle interface Google TV. Celle-ci est très jolie visuellement, certains aspects de sa disposition ont d'ailleurs été empruntés à l'interface des appareils Fire TV d'Amazon.

 

Nous avons une barre de menu supérieure bien pratique et facile à prendre en main avec une fonction rechercher 

permettant de faire des recherches d'applications, de films, de séries etc...  Bien sûr nous pouvons faire des recherches vocalement avec le micro intégré à la télécommande et via Google Assistant. L'onglet pour vous agrège pas mal de contenus différents, des films, des séries, des applications qui nous correspondent, l'onglet film comme son nom l'indique agrège des films de plusieurs applications (Prime Video, MyCanal, Netflix etc), l'onglet Séries fonctionne de la même manière, l'onglet application etc....

 

Tout comme sur FireOS je trouve les applications moins mises en avant que les contenus de streaming vidéo, malgré tout on note la présence d'un onglet dédié mais il y a plusieurs soucis. Déjà il n'y a plus de Play Store visible à proprement, il n'y a ni onglet Play Store ni vignette Play Store même si celui-ci est malgré tout présent sur l'appareil. Pour rechercher une application nous pouvons aller sur recherche d'applis, entrer l'application qui nous intéresse pour la rechercher mais malheureusement cela ne fonctionne pas tout le temps, la fonction de recherche n'arrive pas à trouver certaines applications. Je pense que cela sera réglé dans une future mise à jour, mais cela est assez problématique pour l'instant, surtout lorsque l'on ne cherche pas spécialement les applications les plus populaires. Une astuce existe malgré tout, , il suffit de se rendre dans les paramètres, dans applications, dans toutes les applications et nous pouvons démarrer l'application Google Play Store Android TV pour faire des recherches d'applications plus aisément.

 

Pour rester un petit peu sur les applications, dans l'onglet pour vous nous avons une ligne d'applications qui affiche quelques applications ce qui est mieux que rien. Tout à droite de cette ligne nous avons une vignette tout afficher pour afficher toutes les applications Android TV mais cela aurait été plus pertinent de la placer à gauche en début de ligne comme sur FireOS. 

 

En ce qui concerne les films et les séries, ceux-ci sont affichés sous forme de vignette avec leur prix s'il sont payants ainsi que leur note Rotten Tomatoes pour nous aider à faire notre choix. Cela est plutôt joli et bien pensé mais honnêtement vu que je regarde pas mal de séries, lorsque je veux visionner de nouveaux épisodes ou reprendre un film en cours, je suis obligé de passer par l'application pour m'y retrouver.

 

 

Google Chromecast avec Google TV Interface

 

Les paramètres ont quelque peu changés par rapport à Android TV. L'affichage est différent mais au final le contenu n'a pas trop changé. Nous retrouvons les paramètres du HDMI CEC, une option faire correspondre la sortie à la plage dynamique du contenu, le mode jeu (grâce à la prise HDMI compatible) ... Au rang des défauts que le système peut avoir, Android TV est à la base un système assez fermé, nous sommes assez loin d'Android classique et ceci est encore plus vrai ici. A titre d'exemple, si nous voulons installer des applications qui ne  sont pas sur le Play Store Android TV, il va falloir dans un premier temps activer les options pour développeurs puis activer dans les paramètres l'installation des applications venant de sources inconnues. Cela a été dit et redis mais le store d'Android TV est beaucoup plus limité que le store d'Android, malgré tout il existe des solutions assez simples pour installer la plupart des applications Android. Nous pouvons les installer depuis des stores alternatifs comme 

Aptoide TV ou encore en téléchargeant manuellement les APK mais dans ce cas là certaines applications devront s'utiliser avec une souris, un trackpad, une télécommande avec fonction souris ou airmouse vu qu'elles ont été développées pour être utilisées sur écran tactile.

 

 

Applications et DRM

 

Ce nouveau Chromecast avec Google TV est avant tout un appareil de streaming, idéal pour les applications de SVOD. Google n'a rien oublié, il embarque les DRM Google Widevine Level 1, les DRM Microsoft Playready et une certification Netflix.

 

Concernant les applications de SVOD et d'IPTV qui nécessitent des DRM et certifications, nous allons pouvoir visionner les contenus de :

 

  • Prime Video en 4K max
  • Netflix en 4K max
  • MyCanal en 1080p Full HD max 
  • Molotov.tv en 1080p Full HD max (pour les abonnés, sinon 720p)
  • Disney+ en 4K max 
  • YouTube en 4k max

Cet appareil est une clé HDMI, son utilisation est avant tout orientée streaming vidéo et il fait parfaitement le travail de ce côté là.

 

Si vous ne savez pas comment fonctionnent et à quoi servent les DRM et certifications vous pouvez lire cet article .

 

 

Performances

 

Ce nouveau Chromecast avec Google TV est propulsé par un soc Amlogic S905D3, c'est donc un dérivé du Amlogic S905X3 qui équipe bon nombre de box TV chinoises de moyenne gamme trouvables aux alentours des 30-70 euros. C'est un très bon possesseur de milieu de gamme qui a l'avantage d'être pas trop cher et de répondre à la plupart des utilisations d'un boitier ou stick TV.

 

La navigation au sein de l'interface est fluide la plupart du temps mais malheureusement il arrive de temps en temps qu'il y ait des ralentissements. Lorsque nous sortons des paramètres ou d'une application, il peut arriver que 

l'interface mette une, deux, voir trois secondes à charger ce qui est assez pénible mais hormis cela l'interface est fluide. Le problème ne vient pas du processeur, à mon avis, cela vient plutôt de l'interface qui est nouvelle et que Google va devoir optimiser, ce qui sera à n'en pas douté fait dans les futures mises à jour.

 

En général ce que l'on peut dire du processeur Amlogic S905X3 est exact pour le processeur Amlogic S905D3. J'ai donc vérifier sur les applications de Playlists IPTV s'il était aussi performant que son frère pour cette utilisation et je n'ai franchement pas vu de différence, il n'y a donc pas de souci pour faire tourner les applications de playlists IPTV de manière rapide.

 

Je l'ai testée sur les benchmarks Antutu 8 et Geekbench 4 et j'ai obtenu :

  • Antutu 8 : 
  • Geekbench 4 : single core 898 points et multi core 2415 points

Ce sont des scores légèrement supérieur à ceux des box Android sous Amlogic S905X3.

 

Il est possible de voir mon tableau de classement des box TV selon les différents benchmarks et tests que j'ai effectués pour la comparer avec les autres appareils du genre.

 

 

Jeux Vidéo

 

La partie graphique de l'appareil est assurée par un GPU ARM Mali-G31 MP2.

 

Concrètement nous allons pouvoir jouer à de nombreux jeux du Play Store Android TV et Android avec des réglages bas ou moyens la plupart du temps. Ce n'est malheureusement pas un GPU capable de faire tourner les jeux les plus gourmands et les plus récents mais de toute façon la mémoire utilisable est de seulement 5 Go ce qui en fait un appareil pas trop adapté à cette utilisation. Assez bizarrement Stadia le service de cloud gaming de Google n'est pas présent au lancement, mais il ne faut pas trop s'inquiéter il devrait arriver début 2021, c'est juste une question 

 de temps. Nous pouvons malgré tout utiliser le service en utilisant l'application Android, par contre bien sûr elle n'a pas été optimisée pour ce type d'appareil.

 

Pour les fans de retrogaming, l'appareil permettra de jouer jusqu'à la PSP/Dreamcast même si l'appareil manque de puissance pour certains jeux de cette génération. Pour les consoles plus anciennes, Playstation 1, snes, neo geo ... il n'y aura pas de soucis particulier.

 

Je l'ai testée sur 3DMark le benchmark orienté jeux vidéo et j'ai obtenu les score suivants :

  • Ice Storm Unlimited : 10370 points
  • Ice Storm Extrem : 5874 points
  • Sling Shot : 580 points
  • Sling Shot Extrem : 372 points

 

Lecture Vidéo

 

 

La définition maximale de sortie de ce nouveau Chromecast avec Google TV est 4k à 60 images par seconde.

 

Je vais commencer par une déception pour l'aspect vidéo du dongle, il n'y a pas d'automatic framerate. C'est à dire, l'option qui permet habituellement d'ajuster la fréquence d'affichage de la box, à la fréquence du média que l'on est en train de lire. Cela permet d'améliorer certains aspects des vidéos au niveau de la fluidité, lorsque par exemple notre appareil est en 30 images par seconde alors que notre média est en 24 images par seconde. Peut-être que dans une future mise à jour Google rajoutera la fonction mais rien n'a été annoncé pour l'instant. En tout cas au moment T elle n'y est pas.

 

Le dongle prend en charge les formats vidéo récents tels que le VP9, h.264 et h.265. Il est compatible HLG, HDR, HDR10, HDR10+ et Dolby Vision.

 

Comme pour tous mes tests, je lui ai fait lire des fichiers en Full HD et en 4K et je n'ai pas eu de soucis 

particuliers, sur la plupart de mes fichiers hormis un fichier en 4k HDR10 que l'appareil n'a pas réussi à lire correctement, toutes les 4-5 secondes il essayait de charger le flux. Pour tous les autres styles de fichiers je n'ai eu aucun soucis et cerise sur le gâteau il a même été capable de lire mes deux fichiers vidéo en 8k parfaitement, sans ralentissements. Donc pour de la lecture vidéo depuis un NAS/un lecteur réseau l'appareil est bon, mais 

malheureusement il n'y a pas d'ajustement automatique de la fréquence d'affichage. 

 

Attention toutefois si vous lisez vos vidéos et musiques depuis un NAS ou un lecteur réseau aux limitations qu'engendre une connexion par WiFi.

 

 

Testé sur Kodi 

Fichier vidéo Résultat
Full HD  / H.264 / MKV / 29,7 fps / 29,3 Mbps / 1,07 Go OK
Full HD  / H.264 / MP4 / 23,9 fps/ 24,27 Mbps / 98,5 Mo  OK
Full HD  / H.264 / MP4 / 23,9 fps / 7,3 Mbps / 120 Mo / Anime OK
4K / H.264 / MP4 / 23,8 fps / 43 Mbps / 224 Mo OK
4K / H.265 / MKV / 30 fps / 29,7 Mbps / 657 Mo OK
4K / H.265 / MKV / 29,9 fps / 29,5 Mbps / 148 Mo OK
4K / H.265 / MKV / 24 fps / 22,3 Mbps / 385 Mo OK
4K / H.265 / MP4 / 24 fps / 73,1 Mbps/ 1,61 Go / HDR10  KO 
4K / H.265 / MP4 / 59,9 fps / 60 Mbps/ 1,11 Go / HDR10 OK
4K / H.265 / TS / 23,9 fps / 29,6 Mbps / 308 Mo / Dolby Vision OK
4K / H.265 / MKV / 23,9 fps / 29,6 Mbps / 308 Mo / Dolby Vision OK
4K / H.265 / MP4 / 29,9 fps / 8,5 Mbps / 193 Mo  OK
4K / VP9 / MKV / 24 fps / 13,8 Mbps / 339 Mo / HDR10 OK
4K / H.264 / MKV / 23,9 fps / 44,1 Mbps / 558 Mo  OK
4K / H.265 / MKV / 24 fps / 9,9 Mbps / 110 Mo  OK
4K / H.265 / MKV / 59,9 fps / 18,3 Mbps / 337 Mo / HDR10 OK
8K / VP9 / MKV / 29,9 fps / 20 Mbps / 408 Mo /  OK
8K / VP9 / MKV / 29,9 fps / 21,2 Mbps / 686 Mo /  OK

Audio

 

Pour la partie audio de ce nouveau Chromecast, Google ne s'est pas trop pris la tête. Ils se sont dit, on va vendre une clé HDMI pour des services de streaming vidéo et on va rendre cette clé compatible avec les formats utilisés sur ses services de streaming vidéo, pas plus. LA clé gère donc le Dolby Digital, le Dolby Digital Plus et l'Atmos (Core DD+).

 

A l'aide d'une barre de son ou d'un amplificateur audio, nous pouvons activer le passtrough ce qui nous permet d'avoir du Dolby Digital, du Dolby Digital Plus, du Dolby Digital Plus Atmos et du DTS. Pour le Dolby TrueHD et le Dolby TrueHD Atmos ce sera du PCM et ensuite pour tous les autres formats DTS que ce soit les DST-HD ou le DTS-X nous auront seulement le coeur DTS. Malheureusement il va falloir s'y faire, il n'y a pas beaucoup d'appareils qui permettent d'écouter les formats audio HD et celui là n'en fait pas partie. 

 

 

Testé sur Kodi en passtrough

Fichier audio Résultat
Dolby Digital OK
Dolby Digital+ OK
Dolby Digital+ Atmos OK
Dolby True HD PCM
Dolby True HD Atmos PCM
DTS DTS
DTS HD DTS
DTS X DTS 

Connectivité

 

En ce qui concerne la connectivité, l'appareil embarque du Bluetooth 4.2, pour pouvoir connecter des périphériques sans fil.

 

Nous avons aussi du WiFi AC double bande 2,4 et 5 GHz pour le relier au réseau. Les débits que j'ai réussi à obtenir sont excellents, j'ai régulièrement été au dessus des 300 mégabits par seconde et d'ailleurs ce n'est pas plus mal étant donné qu'il n'y a pas de port ethernet sur l'appareil, .

 

Si une connexion internet filaire vous intéresse sachez que Google commercialise un adaptateur Ethernet (100M) pour permettre de connecter le stick à internet avec un câble RJ45. Sinon vous pouvez utiliser des hub en USB

type-C d'une autre marque mais par contre il va falloir faire attention, ils ne sont pas tous compatibles et il va falloir se renseigner un petit peu auparavant.

 

Conclusion

 

 

En conclusion, ce Google Chromecast avec Google TV est un bon appareil. Une des meilleures clés HDMI qui possède même une bonne marge de progression si Google se donne la peine d'améliorer certains aspects de l'interface et certaines fonctions absentes. Bien sûr nous n'allons pas la comparer avec une box TV plus complète au niveau de la connectique mais qui prend aussi plus de place. Ici nous avons donc un dongle HDMI qui peut facilement trouver sa place dans un sac lors d'un voyage ou un déplacement quelconque. Et puis surtout nous avons enfin un appareil avec tous les DRM et certifications de SVOD propulsé par un soc de milieu de gamme performant dérivé du Amlogic S905X3, il était temps.

 

 

La note Kulture ChroniK :  ?/10   

 

 

 

📌 Pour :

Tous les DRM et certifications pour la SVOD

Transportable

Processeur parfaitement adapté à cette utilisation 

Bon en IPTV

Excellents débits en WiFi

Certains aspects de Google TV ...

 

 

 

📌 Contre :

... Certains aspects de Google TV

Connectique limitée

Système Android TV fermé

5 Go de stockage utilisable

Manque certains formats audio

Pas d'ajustement automatic de la fréquence d'affichage

 

 

 


Ou trouver le nouveau Chromecast avec Google TV

 

 

Cet autre article pourrait vous intéresser : Test Amazon Fire TV Cube : un Fire TV Stick boosté couplé à une enceinte Echo Dot

 

 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez le sur les réseaux sociaux: