Anderson .Paak - Malibu

chronique - soul/rnb/funk/jazz - 2016

Pochette de l'Album Malibu d'Anderson .Paak, assis en train de jouer du piano
Pochette de l'album Malibu d'Anderson .Paak

 

Anderson .Paak est un chanteur / rappeur  mais aussi batteur qui s’est fait connaitre sur l’album « Compton » de Dr Dre en apparaissant sur 6 titres.

 

Il a déjà sorti en 2013 un EP de reprises « Cover Art » et en novembre 2014 son premier album « Venice ».

 

L’album qui nous intéresse ici est « Malibu » son 2e LP sous le nom Anderson .Paak. Album de 16 titres pour une durée de 1h01 ou il brasse pleins d’influences de la soul au rap en passant par le rnb.

 

 

 

Disque attendu après ses prestations remarquées sur « Compton » en 2015.

Beaucoup de beatmakers différents ont participé à l’enregistrement, et pas des moindres, on peut citer Hi-Tech, Madlib, DJ Khalil et 9th Wonder. Et oui, première surprise, pas de trace de Dr dre ici, alors que l’on aurait pu s’attendre à sa présence

 

« Malibu » s’ouvre sur « The Bird » titre posé qui nous caresse les oreilles avec ses cuivres et son phrasé doucereux. Il continue de la plus belle des manières avec « Heart don’t stand a chance », un des meilleurs morceaux de la galette. En 2 tracks il a nous déjà envoûté avec sa voix éraillée.

 

 

 

 

"The season/Carry me" titre en 2 parties, mi rappé mi chanté qui commence énergiquement sur un superbe beat pour se faire plus calme dans la seconde partie est splendide. En très peu de temps il nous conquit et on se dit que l’on a à faire à l’un de CD de l’année. Du talent, Anderson .Paak en possède beaucoup, il est capable de passer du chant au rap avec une aisance déconcertante voir même de chanter parfaitement tout en jouant de la batterie. Regarder pour vous en convaincre sa prestation au grand journal de canal+.

 

 

                                                                          Live au grand journal de Canal +

 

 

 

 

Quelques rappeurs sont venus poser leur flow, parmi lesquels Talib Kweli sur « The dreamer », The Game sur « Room in here »  et ScHoolboy Q sur « Am I wrong ».

Anderson .Paak est même capable de nous renvoyer aux plus belles heures de la soul sur le magnifique « Celebrate » au groove irrésistible. Et là, on est pris d’une soudaine envie d’appuyer sur la touche repeat et de bouger son corps.

 

 

La conclusion « The Dream » nous emporte avec ses jolis chœurs d’enfants et referme l'album sur une très belle note.

 

Au final Anderson .Paak nous livre un album qui va faire date Soul, Funk, Rap, Jazz, sans baisse de niveau, on en redemande encore et encore.

 

La note Kulture ChroniK :  9/10

 

 

 

Meilleurs morceaux : Heart don't stand a chance 

 

                                    The season/carry me

 

                                    Celebrate

 

                                    Et bien d’autres encore…

 

 


 

 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez le sur les réseaux sociaux:

Écrire commentaire

Commentaires: 0